sam_morse2

Aujourd'hui, nous allons évoquer l'un des esprits les plus brillants du XIXème siècle. Un homme qu'on a surnommé le "Léonard américain". Il s'agit de Samuel Morse. Il est connu pour être l'inventeur du morse et de son l'alphabet. Dans des sphères plus étroites, Samuel Morse est aussi connu comme un grand homme d'art d'où sa comparaison justifiée avec Léonard de Vinci.

Inventeur, homme politique et artiste, Morse a su s'imposer dans des domaines malgré les hostilités qui lui étaient adressées. Ainsi, au départ, peu de personnes croyaient au morse, et pourtant, il inventa un système qui révolutionna la sphère de la communication. C'est le même schèma pour ce qui concerne l'art. Au départ, la vocation de Morse paraissait assez fantasque pour l'époque.

Samuel Morse est né en Avril 1791 à Charleston dans le Massachusetts de Jedidiah Morse, un pasteur et d'Elizabeth Ann. Ce qui est le plus frappant, dans la vie de Morse, c'est que les premières années de sa vie allaient être consacrées à la peinture et à l'art en général . Dès l'âge de quatre ans, comme ses camarades d'école, Morse aime le dessin. Il n'y a rien d'extraordinaire. La chose prend une autre tournure quand ce n'est pas des dessins d'enfant qu'il fait, mais le portrait de son instituteur. A l'âge de quatorze ans, il gagnait de l'argent de poche en dessinant ses amis et des passants dans la ville. " Mon prix est cinq dollars pour une miniature sur ivoire, et j'ai trois ou quatre en commande. Mon profit est un dollar. J'espère que tout le monde voudra m'engager pour ce prix."

Au fil des années, la passion devient de plus en plus importante. A l'université de Yales dans le Connecticut, Morse était un étudiant passionné notamment sur les études de l'éléctricité. Ses moments de détente, il les partage à la peinture. Un jour, il écrivit une lettre à ses parents, depuis l'université, pour leur annoncer sa vocation: il veut être peintre. Ses parents n'étaient pas très enthousiaste surtout quand on connaît la vie des artistes à cette époque. Ses parents obtiennent de lui de finir ses années d'université. Chose faite en 1810 lorsqu'il obtient son diplôme. Ses parents lui trouvent un travail chez un éditeur à Boston.

Mais, finalement, ses parents réalisent qu'il apprécie par tout l'art et ils trouvèrent de l'argent pour lui payer ses études. Morse partit étudier à Boston et devint l'éléve particulier de Washington Allston, qui l'a initié aux programmes des études académiques qui constituent à étudier le dessin, l'anatomie et la théorie de l'art. C'est avec la bénédiction de Allston, qu'il s'envola à Londres en 1811. Il suit ses études auprès de Benjamin West à l'académie royale de Londres. Son enseignant lui reprocha ses peintures non finies. Il avait entamé une vingtaine de toile sans aucune finie. C'est ce même professeur qui allait apprécier le Hercule. Il lui plut tellement qu'il lui demanda de s'inscrire à un concours où il gagne la médaille d'or des arts adelphi devançant onze autres oeuvres

En 1815, il retourne aux États Unis où il peint des toiles historiques et des portraits. Il peint en 1819, le portrait du président James Monroe. En 1818, il se marie et bientôt il devint père de trois enfants. Cependant, la vie est difficile. Il ne récolte que peu d'argent pour ses peintures. En 1825, sa femme meurt d'un probème cardiaque et il décide d'abandonner la peinture.

La passion est plus forte. Il reprend le pinceau. Il décide avec d'autres peintres de créer l'académie nationale et devient son premier président et ce pendant seinze années. Il travaille, dès lors, de 7 heures du matin jusqu'à minuit. Il peint. Il décide avec ses enfants et sa belle soeur de peindre à nouveau l'europe. C'est en revenant aux États Unis, qu'il aura l'idée qui fera sa renommée, le télégraphe.

Demain, nous évoquerons Napoléon III.