picture_221.picture_22

Il y a quelques jours, le 25 janvier plus précisement, les cercles littéraires ont célébré le 132ème anniversaire de l'écrivain britannique le plus français du XXème siècle: William Somerset Maugham. Il n'est pas faible de dire que Maugham a été l'écrivain britannique le plus populaire de son temps. Auteur prolifique, il a écrit vingt romans, neuf volumes de nouvelles, trente et une pièce de théâtre et sept volumes de poésie.

A la lecture de sa biographie, on peut s'apercevoir qu'aux deux extrémités de sa vie, Maugham a été étroitement lié à la France. Il est né le 25 janvier 1874 à Paris en terre britannique, à l'ambassade britannique. Ses parents vivaient en France tout en gardant une liaison avec leur pays d'origine. Son père travaillait à l'ambassade britannique.

91 ans plus tard, Maugham s'était retiré à Saint-Jean-Cap-Ferrat où il continuait à écrire. Et, c'est dans sa résidence, qu'il possédait depuis plus de cinquante ans, qu'il décéde le 16 décembre 1965.

Le jeune William passa sa jeunesse en France auprès de ses parents. En 1882, sa mère meurt de la tuberculose et deux ans plus tard, son père décède d'un cancer.

William est seul en France. Il va être recueilli par son oncle, le réverand Henry Maugham qui habite à Whitsatle dans le Kent. A 10 ans, le jeune William ne parle que le français. Il écrira dans son roman autobiographique Summing up, paru en 1938, qu'il était à cette époque malheureux et anxieux.

Pour celui qui était destiné à être un juriste, Maugham va briser la tradition familiale et il étudie pendant six années la médecine à Londres. Il obtient son diplôme en 1897 à l'école Saint Thomas de Londres. C'est à cette époque, qu'il commence à écrire ses premiers romans et pièces de théâtre.

C'est durant sa dernière année d'études qu'il écrit son ouvrage qui sera son premier succès littéraire Liza de Lambeth en 1897. C'est ce premier succès l'encourage à abandonner la médecine et à se consacrer à l'écriture à plein temps.

Sa première pièce, A man of Honour a été produite en 1903. Quatre de ses pièces sont données simultanément à Londres en 1904. Cependant, après son premier succès littéraire en 1897, Maugham restera, pendant dix ans, sans connaître le moindre succès populaire pour un roman.

Le premier ouvrage de la consécration pour William est le roman semi-autobiographique Of Human Bondage en 1915. Cet ouvrage retrace l'enfance, l'adolescence et les premières heures d'homme de Philip Carey, un homme au pied déformé. Philip n'a connu ses parents que pendant un bref moment. Il est élevé par son oncle et sa tante dans la religion qui débouche sur une vie sociale assez insatisfaisante. Il part à Paris pour étudier l'art, et à l'âge de 30 ans, il devient docteur. Il s'unit à Sally Athelney , une femme normale, riche et heureuse.

C'est à cette époque, qu'il rencontre Sylvie Wellcome, la fille du Docteur Bernardo. L'heure de la première guerre mondiale a sonné. Maugham, agé de quarante, intégre l'unité d'ambulance de la Croix Rouge de France.

C'est à cette époque, sur le front ouest qu'il rencontre un jeune américain de San Frasico, âgé de vingt deux ans, Gerald Haxton. Les deux hommes deviennent rapidement amoureux et amant et cette histoire durera jusqu'à la mort de Gerald en 1944.

C'est à cette époque que Maugham a été invité par Sir John Wallinger, à devenir un agent secret en Russie pour les services secrets britanniques et américains.

La guerre touche bientôt à sa fin et Maugham et Sylvie Wellcome se marient en 1917 même s'ils mènent une vie séparée. De cette union, naîtra une fille.

Malgré son mariage et quelques liaisons, William Somerset Maugham était homosexuel. Cependant, il avait dû cacher sa sexualité de peur qu'il ne subisse le même sort qu'Oscar Wilde, surtout depuis que la gloire lui sourit.

Maugham se consacre aux voyages en compagnie de son ami intime Gerald Haxton des mers du Sud jusqu'à la Chine et l'Amérique du Sud. Ces voyages l'ont inspiré. Il y consacrera une part de son oeuvre à ces voyages. Par exemple, la nouvelle Rain a été insiprée par un missionnaire et un prostitué voyageant avec lui à Pago Pago.

Cependant, la situation entre les deux époux devient intolérable en raison de la présence sans cesse plus grande de Gerald. William et Sylvie divorcent en 1928.

Somerset Maugham accumule les succès comme Six pences and the moon en 1919. Commence alors, pour lui, une vie prospère et plus libre. Il devient rapidement l'écrivain le mieux payés des années 30.

Demain, nous évoquerons Gustave Eiffel.